L'association
Jean Chièze
Gravure sur bois
L'oeuvre de Chièze
L'oeuvre de Chièze
suite de l'oeuvre
Concours
Lauréats
éditorial
informations

 

 

La Bretagne et la mer sont des grandes sources d'inspiration, notamment le Finistère et l'Ile d'Ouessant. En 1957, il illustre ''Un homme d'Ouessant'' d'Henri Queffélec par 21 bois et en 1964 son propre livre ''Finis terrae'' par 34 bois. Il découvre la vie singulière des hommes en lutte contre les forces brutes de la nature.

De 1938 à 1970, il habite Saint Cloud. Il est inspiré par Paris et ses embarras, les bords de Seine, l'Institut et les bouquinistes.

Par ailleurs, les thèmes qui l'inspirent ont trait à l'artisanat, à l'agriculture, aux animaux avec 248 bois pour les Fables de La Fontaine et à la médecine: il illustre les oeuvres complètes d'Hyppocrate par 217 bois, ''l'épitomé'' de Galien avec 31 bois et les oeuvres d'Ambroise Paré avec 28 dessins. Puis ce sont des thèmes littéraires qui ont sa prédilection: ''La Vouivre'' de Marcel Aymé (56 bois en 1950); Tristan et Yseult (41 bois en 1956); '' De natura rerum'' de Lucrèce (19 bois en 1958); ''Les romans de la Table ronde'' (173 bois en 1960); '' De l'universalité de la langue française'' de Rivarol (26 bois en 1964); ''Histoires extraordinaires'' d'Edgar Poe (86 bois en 1966); ''Eloge de la folie'' d'Erasme (20 bois en 1968); ''Hamlet''de shakespeare (15 bois en 1970). Enfin, son oeuvre est abondamment nourrie d'images religieuses: saints, édifices, rites, objets de culte traités dans la tradition de l'imagerie populaire.

 

www.jeanchieze-asso.fr .Association Jean Chièze pour l'encouragement à la gravure sur bois  | Association reconnue d'utilité publique